Page 5 - WOLUMAG-07-2020
P. 5

EDITO     5













        IL EST L’HEURE DE CONSOMMER LOCAL





        La crise du COVID-19 a considérablement fragilisé notre
        système économique. Nous n’en sommes qu’aux pré-
        mices d’une crise qui va toucher tous les secteurs d’acti-
        vités, notamment le petit commerce de proximité, la PME.
        Pour amoindrir l’impact sur nos commerces locaux, la
        commune a pris un nombre important de mesures pour
        les aider à traverser cette zone de turbulences. Mais il faut
        aller plus loin. Et si nous transformions cette période iné-
        dite en opportunité ? Nous avons besoin de nos acteurs
        économiques locaux parce qu’ils contribuent active-
        ment à la convivialité de nos quartiers et aux liens so-
        ciaux entre les habitants, notamment les personnes iso-
        lées. Consommer local réduit également notre empreinte
        environnementale. Et puis, nos commerces ont besoin de
        nous, plus que jamais, alors continuons à être solidaires
        et privilégions les courses au coin de la rue.

        Plus que toute autre, la saga pour l’obtention des masques  qui  occupent  des  locaux  communaux;  installé  gratuite-
        a démontré les dysfonctionnements de la mondialisation.  ment des panneaux en plexiglass dans les pharmacies
        En pensant, à tort, pendant de nombreuses années que la  et chez les bandagistes situés sur le territoire communal;
        délocalisation à bas coût serait favorable aux consomma-  créé une carte interactive de nos commerces de proximité
        teurs, nos pays se sont rendus compte que, dans certains  disponibles en «take away»; accordé une extension provi-
        domaines d’activités, cette globalisation du marché pou-  soire des terrasses du secteur Horeca, etc.
        vait nuire à nos concitoyen(ne)s de manière dangereuse.
        Une relocalisation partielle des biens et produits doit   Aujourd’hui, plus que jamais,  consommer local, c’est
        impérativement être une des leçons à retenir de cette   aider à la survie de notre collectivité. Il ne s’agit nulle-
        crise.                                                ment d’un repli sur soi mais d’un comportement néces-
                                                              saire pour préserver le bien-être et le vivre-ensemble à
        Pendant 2 mois et (beaucoup) plus : commerces, restau-  Woluwe-Saint-Pierre. Acheter près de chez nous, c’est
        rants, bars, marchés, cinémas, lavoirs, coiffeurs, salons  aussi réduire nos déplacements et protéger notre hé-
        esthétiques, clubs sportifs, centres culturels et commu-  ritage commun, l’environnement.  En ce faisant, notre
        nautaires, etc. sont restés portes closes ! Dans certains  argent circule localement, contribue à la prospérité de
        secteurs d’activités, c’est d’ailleurs toujours le cas.  Le  nos acteurs économiques et renforce ainsi la résilience de
        manque  à  gagner  se  chiffre  en  milliards  au  niveau  notre territoire.
        national, en millions au niveau communal. Personnel  Retrouvez dans notre dossier spécial «économie locale»,
        au chômage économique si pas licencié, patrons et diri-  la liste de toutes les mesures entreprises par la commune
        geants dans les incertitudes quant à l’avenir, risques de  et celles de tous ces commerces wolusanpétrusiens qui
        faillites, etc. C’est tout un modèle économique qui retient  ont hâte de vous accueillir.
        son souffle.
                                                              Et  nous  profitons  de  l’occasion  pour  vous  souhaiter
        Si des aides aux commerçants et à d’autres acteurs éco-  d’agréables  vacances malgré les circonstances.  Prenez
        nomiques ont été accordées par le Fédéral et la Région, la   soin de vous et de vos proches.
        commune, au travers des décisions du Collège, n’en est
        pas restée là. Depuis mars, toute une série de mesures   Antoine Bertrand,         Benoit Cerexhe,
        visant à aider, accompagner et soutenir les commer-   Echevin de la Vie économique  Bourgmestre
        çants locaux ont été prises. À titre d’exemples, la com-
        mune a: annulé les redevances perçues sur les marchés
        (pendant le confinement), kermesses et foires; maintenu
        une  taxe  «zéro»  sur  l’activité  commerciale;  octroyé  une
        remise totale de loyer, de redevances et de charges aux
        activités commerciales fermées pendant le confinement
   1   2   3   4   5   6   7   8   9   10